EXP’HOTEL 2013

EXP’HOTEL, le Salon de l’Hôtellerie, de la Restauration et des Métiers de bouche se tiendra du 17 au 19 novembre 2013, dans le Hall 3 du Parc des Expositions de Bordeaux.

Ce rendez-vous sera l’occasion pour tous les professionnels de ce secteur du Sud-Ouest de la France et du Nord de l’Espagne, de découvrir les nouveautés et tendances dans les secteurs des produits alimentaires, des boissons, de l’équipement, de l’aménagement et de la décoration. La manifestation proposera également un programme riche de conférences, d’ateliers techniques, de concours …

EXP’HOTEL 2013 constituera un espace privilégié pour s’informer sur les évolutions de la profession, découvrir les nouveaux produits et les matériels les plus performants

La manifestation bénéficie notamment du soutien de l’Union des Métiers de I’Industrie Hôtelière régionale (UMIH) et de la Chambre des Métiers d’Aquitaine.

   

La manifestation proposera parallèlement :

  • un programme de conférences, d’ateliers, de rendez-vous favorisant  les échanges, tant techniques que commerciaux.
  • un copieux programme de concours et d’animations, destiné aux professionnels et aux jeunes en formation.

Exp’Hotel en quelques chiffres :

  • 9 000 m2 de stand
  • 15 000 m2 d’expositions
  • + de 20 000 visiteurs attendus
  • 250 exposants

Plus d’informations sur le site internet d’EXP’HOTEL

Publié dans Évenements | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La Méthode de Recrutement par Simulation (MRS)

La MRS c’est quoi ?

Développée par Pôle emploi, la Méthode de Recrutement par Simulation (MRS) permet d’aborder autrement le recrutement en ne tenant pas compte de l’expérience et du niveau de diplôme.

Fondée sur les habiletés nécessaires pour occuper un poste de travail, la MRS consiste à repérer l’ensemble des capacités nécessaires pour réaliser un travail lors d’analyses de postes en entreprise puis à construire des exercices permettant de les évaluer chez les candidats. Ces exercices reproduisent par analogie le poste de travail et mettent donc les candidats en situation de démontrer concrètement leur capacité à tenir ce poste.

Entreprise :

La méthode de recrutement par simulation (MRS) permet d’élargir les recherches de candidats en privilégiant le repérage des capacités nécessaires au poste de travail proposé. Elle sort des critères habituels de recrutement que sont l’expérience et le diplôme. Cette méthode de recrutement est utilisée sur une centaine de plates-formes de vocation sur tout le territoire

Après avoir analysé votre besoin en recrutement, votre conseiller Pôle emploi peut vous proposer cette méthode. Le recrutement se déroule en plusieurs étapes :

  • analyse sur site du poste proposé pour définir avec vous les habiletés requises,
  • création d’exercices permettant de mesurer les habiletés des candidats au regard du poste proposé,
  • évaluation des candidats avec les exercices créés sur mesure,
  • présentation des candidats qui ont réussi leur évaluation.

Candidats :

  • La MRS donne sa chance à tout le monde : on ne vous demandera pas de CV, pas d’expérience dans le métier ! Pas de test en amont de la sélection. Ce sont vos habiletés qui parlent pour vous ! Transférables d’une situation à une autre, les habiletés peuvent donc avoir été développées dans le cadre professionnel ou en dehors et ne transparaissent pas vraiment dans votre CV.
  • Elargissement des perspectives professionnelles : en ne tenant pas compte de la qualification et de l’expérience, la MRS vous permet d’accéder à des métiers ou des secteurs auxquels vous n’avez pas accès dans les procédures classiques de recrutement.
  • Une méthode de recrutement objective : la MRS permet une sélection sur des critères mesurables identiques pour tous, donc équitables et transparents.
  • Une rencontre avec l’entreprise qui recrute : tous les candidats ayant réussi la séance d’exercices sont reçus par l’entreprise pour l’entretien de motivation.

Compléments d’informations candidats et entreprises

Publié dans Emplois | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’Evaluation en Milieu de Travail (EMT)

L’Evaluation en Milieu de Travail (EMT)

L’objectif de l’EMT est de permettre à un demandeur d’emploi de vérifier ses compétences et capacités professionnelles pour un emploi dans les conditions réelles d’exercice du métier. En évaluant les compétences des chercheurs d’emploi, vous contribuez à améliorer les ressources humaines de votre secteur d’activité.

L’EMT consiste à placer le candidat en situation réelle de travail. Vous lui confiez des tâches qui permettent de mesurer ses compétences professionnelles.

  • Vous désignez un collaborateur chargé de l’accueillir, de le  guider et de l’évaluer. Il est chargé d’expliquer au demandeur d’emploi le déroulement et le contenu de cette évaluation.
  • Le bénéficiaire ne devient pas un salarié de l’entreprise. Il conserve son statut de demandeur d’emploi et Pôle emploi assure sa couverture sociale.

 

 

 

 

 

Votre situation actuelle

Vous êtes demandeur d’emploi ayant :

  • une expérience professionnelle,
  • une expérience récente dans le métier recherché,
  • des difficultés à cerner vos points forts dans le cadre de votre parcours professionnel.

Vos attentes

  • faire le point sur vos savoir-faire ou sur vos aptitudes,
  • être en situation réelle de travail en entreprise,
  • connaître concrètement un métier ou un type d’entreprise,
  • démontrer à un employeur ce que vous savez faire en pratique.

La réponse à vos besoins

A l’issue de l’évaluation, vous pourrez :

  • mesurer les écarts éventuels entre vos compétences et celles de l’emploi visé,
  • découvrir les conditions réelles d’exercice du métier,
  • vérifier que vos compétences correspondent à celles recherchées par les employeurs,
  • savoir si l’emploi vers lequel vous vous dirigez vous convient.

Vous trouverez toutes les réponses à vos questions à cette adresse ou à celle la

Publié dans Emplois | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

18ème édition de la fête du pain!

18 ans… 18 bougies pour le bel anniversaire de la Fête du Painqui sera célébrée partout en France du 13 au 19 mai prochain. Oui, dans quelques semaines, nous serons tous investis d’une mission particulière, ô combien importante : participer à sensibiliser la jeunesse aux métiers de la Boulangerie et faire découvrir le large panel de métiers, de possibilités du secteur qui, malgré un contexte économique difficile, forme et recrute.

« Génération Boulangerie », telle est sa thématique. Deux mots, emplis de bon sens qui désigne une caste de jeunes gens âgés de 16 à 30 ans, s’intéressant aux métiers-boulangers. Plus qu’une image, La Fête du Pain honore un défi quotidien : celui d’assurer la relève des « anciens », de perpétuer une tradition française plus que séculaire, transmise de générations en générations. Une descendance qui, comme les précédentes, s’affranchit d’une lourde et noble responsabilité : porter haut et fort la voix du patrimoine français et sa culture gastronomique.

Suite de l’article: http://lamerejacquot.blogspot.fr/2013/04/18eme-edition-de-la-fete-du-pain-une.html

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Réinventons le métier de Boulanger!

triangle.gifLa boulangerie, un secteur dynamique

La boulangerie est un des commerces alimentaires qui a le mieux résisté à la crise et à la concurrence de la grande distribution. 65 % du pain est vendu par les artisans boulangers. Sa consommation a pourtant baissé au cours de ces dernières années.  Selon l’Observatoire du pain, la consommation moyenne du pain est passée de 325 gr par jour en 1950 à 130 gr/jour en 2010. L’effet générationnel et les nouveaux comportements alimentaires expliquent en partie cette baisse. Mais les Français restent attachés à leur boulangerie et s’y rendent 3 à 4 fois par semaine. Le pain reste un pilier de notre modèle alimentaire et son image a progressivement été revalorisée notamment par les nutritionnistes. On compte actuellement près de 31 300 boulangeries en France. Le nombre d’ouvertures de boulangeries-pâtisseries est en évolution constante depuis 10 ans. Il a plus que doublé en 12 ans (+126 %). L’Insee a comptabilisé 1255 ouvertures en 2012. Mais les boulangers ont dû réinventer leur métier pour mieux répondre aux nouvelles attentes des consommateurs. Les clients recherchent désormais la qualité et la variété. Ils n’hésitent pas payer à plus cher un meilleur produit. Les produits classiques comme la baguette restent les plus prisés mais les clients sont aussi ouverts à la nouveauté et apprécient de trouver une large variété de pains répondant à leur goût mais aussi aux contraintes alimentaires liées à un régime (pain aux céréales, pain bio, pain sans sel, sans gluten…).  La plupart des professionnels n’hésitent donc pas à innover tant au niveau de la fabrication qu’au niveau de la commercialisation pour proposer de  nouveaux produits ou concepts de vente.

Suite de l’article: http://www.apce.com/cid137780/reinventons-metier-boulanger.html

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Le premier salon de la confiserie, biscuiterie et boulangerie.

Le salon national de la confiserie, biscuiterie et boulangerie, «SCOBBI 2013» se veut être une vitrine pour les échanges et les opportunités d’affaires.

Le coup d’envoi du premier salon national de la confiserie, biscuiterie et boulangerie, «SCOBBI 2013», a été donné hier au Centre des Conventions d’Oran. Organisé pour la première fois par l’entreprise «Myriade Communication», cette édition est dédiée exclusivement aux professionnels du secteur. Elle se veut être, durant les trois jours de sa tenue dans la capitale de l’Ouest du pays, une vitrine et un forum pour des rencontres, des échanges ainsi que des opportunités d’affaires et de partenariat grâce à l’ exposition de matériel et d’équipements de fabrication ou de transformation au profit des industriels du secteur, des gens de la corporation ainsi que des opérateurs économiques versés dans la commercialisation ou la production des équipements, essentiellement pour les activités de la boulangerie.

Selon les organisateurs, à travers sa trentaine d’exposants, «SCOBBI 2013» est, en plus d’un salon d’exposition, une plateforme incontournable pour l’émergence d’une coopération entre les représentants du secteur national et les fabricants étrangers pour un développement des métiers de la confiserie, la boulangerie, chocolaterie et biscuiterie. Sur ce chapitre, l’on saura que, en en marge de ce salon, un projet pour la création à Oran d’une première école privée de formation professionnelle sur les métiers de la boulangerie a reçu l’agrément du Calpiref à l’échelle de la wilaya.

Source: http://www.elwatan.com/regions/ouest/oran/manifestations-economiques-premier-salon-de-la-confiserie-biscuiterie-et-boulangerie-05-03-2013-205480_135.php

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Attention ARNAQUE!!!

Amis des métiers de Bouche et exposant du salon SAPHIR de Pau 2012, nous tenons à vous informez de cette  ESCROQUERIE.

 Nous venons de recevoir un courriel d’Expo-Guide ce présentant comme un organisateur du Parc des Expositions de Pau. Il vous sera demandé de valider vos données au sein d’un registre des exposants.

Cette démarche qui paraît être anodine sera envoyée à tous les exposants du salon en vous demandant tout simplement de rectifier toutes fautes commises par cette société ou en signant la confirmation de cette dernière. Vous vous retrouverez alors contractuellement engagé avec la société Expo-Guide et ce pour : passer commande pour bénéficier d’une annonce, mais attention une annonce d’une durée minimale de trois ans, payante et irrévocable, d’un montant de 1271 euros à l’année.

Donc si vous recevez ce courriel lisez bien chaque ligne et mots que ce soit écrit en gros ou en petit ou encore presque illisible, car d’autant plus il fournisse au verso les conditions générale quasiment transparente pour preuve nous avons du passer sept fois le papier à l’imprimante en noircissant progressivement !!

Documents ci-dessus.

Publié dans Non classé | Un commentaire

7ème salon professionnel des métiers de bouche!

La prochaine édition du Salon CHR Expo & Métiers de Bouche, évènement réservé aux professionnels de la restauration, hôtellerie, traiteur, organisé tous les deux ans, aura lieu du 6 au 8 octobre 2013 au parc des expositions de la Teste de Buch.

300 exposants sont attendus,  avec, au menu des trois jours, un buffet chaque midi pour les visiteurs, une soirée exposant pour plus de convivialité, ainsi que des concours et évènements culinaires.

L’édition 2013 proposera un tout nouvel espace réservé aux métiers de la boulangerie et de la pâtisserie. Quatre  chefs de la restauration traditionnelle ainsi que quatre chefs de la restauration collective proposeront des démonstrations culinaires. Pour les passionnés de concours, le salon sera le lieu de la finale régionale qualificative pour le Gargantua 2015 !

Ce salon rassemble des professionnels du grand sud ouest: Charente, Charente-Maritime, Corrèze, Dordogne, Gers, Gironde, Hautes-Pyrénées, Landes, Lot-et-Garonne et les Pyrénées Atlantiques.

L’accès à cette manifestation se fait sur invitation.

Source: http://www.sudouest.fr/2013/01/21/la-teste-de-buch-33-300-exposants-au-salon-des-metiers-de-bouche-941700-2918.php

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les Ambassadeurs du pain au Sirha.

Comme lors d’Europain, les Ambassadeurs du Pain ont prévu de refaire le Fournil des Ambassadeurs, qui se tiendra sur le stand EUROLABO, stand 4H107. Les Ambassadeurs remercient vivement la société EUROLABO pour la mise en place de ce fournil.

Il aura pour but de présenter le savoir-faire de l’association et il sera animé par les membres eux-mêmes. Chaque jour sera dédié à une animation spécifique :

 - Le samedi 26/01 : L’équipe belge représentée par Patrick ROELS et Guido DEVILLE présenteront des spécialités de leur pays

 - Le dimanche 27/01 : Sylvain HERVIAUX, MOF réalisera ses recettes fétiches et des recettes du livre des Ambassadeurs du Pain.

 - Le lundi 28/01 : Eric CHEVALLEREAU, MOF, réalisera également ses recettes fétiches et des recettes du livre des Ambassadeurs du Pain.

 - Le mardi 29/01 : Damien DUBOIS et David POUILLY, finalistes de la sélection française pour le 4ème Mondial du Pain, présenteront leurs recettes effectuées pour cette sélection.

 - Le mercredi 30/01: Roland FEUILLAS et Jean-Marc MOINEL feront une animation sur le pain nature, et fera part de son expérience sur la démarche pain nature.

A travers le fournil des Ambassadeurs du Pain, les visisteurs pourront redécouvrir le livre « Pain autour du monde », qui pourra être dédicacé par les membres Ambassadeurs présents sur le stand. Les ambassadeurs seront également disponibles pour accueillir les nouvelles demandes d’adhésion à l’association. Enfin, ils seront également en animation sur le stand UNL et sur le stand CONDIFA / AGRANO, partenaires officiels.

Source: http://www.boulangerie-patisserie.net/actualites.php?id=14705

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Caisse automatique en boulangerie : un début de succès à Paris!

Je ne sais pas si ce type de caisse est adapté à tous les types de commerce et toutes les tailles de commerces, mais petit à petit, il commence à prendre sa place dans certaines boulangeries, notamment à Paris.

De quoi s’agit-il ? Côté boulanger, ça se présente comme une caisse classique (deux marques par exemple : cashguard et glory) : vous appuyez sur le bouton correspondant au produit, par exemple « demi-baguette » …mais ça s’arrête là ! Côté client, le prix est affiché et c’est à lui d’introduire ses billets et/ou ses pièces dans la machine, un peu comme dans un distributeur de canettes… La monnaie est ensuite automatiquement rendue par l’appareil, là aussi comme dans un distributeur.
L’avantage ? Les constructeurs de caisse en présentent plusieurs : l’hygiène d’abord, puisque le boulanger n’a plus à manipuler toute la journée des tonnes de pièces venant d’horizons divers, tout en manipulant à la main les pains et viennoiseries, et tout cela bien sûr sans se laver les mains chaque fois..
Ensuite, la sécurité ! En effet, les vols à la tire sont beaucoup plus difficiles… La tentation est aussi nettement moins importante pour des stagiaires, des salariés récents, etc. Ils n’ont pas à manipuler les espèces. Surtout, si le salarié demande des espèces au client de manière classique, alors qu’il n’y a pas de tiroir-caisse et que tous les autres clients payent à la machine, ça semblera rapidement très suspect…

Suite de l’article…

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire